Direction artistique :

Claire CAUQUIL

Olivier NEVEJANS

La Compagnie est fondée en 2016, par Claire Cauquil et Olivier Nevejans qui, forts de leurs héritages chorégraphiques (Ingeborg Liptay, Alain Abadie, …) et de leurs expériences de créations, en solo ou déjà en collaboration (Cie Passe-Velours), décident de s’associer. Le projet qu’ils définissent ensemble, Les Âmes fauves, reposent sur la base d’une constellation vivante et féconde, protéiforme et indomptable de personnalités du milieu artistique qui gravitent, échangent, fructifient.
L’attention y est portée à rester, ouvert, attentif, vigilant, curieux, à la nouveauté, à l’inconnu, l’inattendu. Une ligne éthique est leur point d’accord : L’Art est un lien, réunit les individus, cimente nos sociétés. S’y créent des œuvres humaines, politiques, sociales. L’art y est expérience de l’universel, part indicible.
En janvier 2021, après plusieurs années de proximité et d’accueil complice, ils rejoignent le collectif de la Gare aux Artistes à Montrabé (31), espace qui contribue depuis 25 ans à la fabrique, la recherche et la création artistique régionale et qui devient leur lieu de travail permanent. Le temps donné par les deux confinements successifs, leur permet d’asseoir et d’approfondir leur langage chorégraphique autour d’un corps à la fois authentique et engagé. Ils
poussent l’expérience d’une danse dépouillée de l’enjeu de la représentation, attestant la subtilité, richesse et singularité, que porte intimement l’interprète. Ainsi nourris d’affinités personnelles et de convictions sociales, ils pensent et œuvrent dans le champ chorégraphique, associant geste artistique et lien social, espace d’expérimentation et lieu de vie, réalité et fiction.

Leurs travaux s’orientent toujours aux extrémités d’un même intervalle, faisant dialoguer action de terrain et création au plateau. En cherchant à réunir intérieur et extérieur, deux vases communicants moteurs de leur processus artistique, ils attestent leurs désirs de porosité et les nécessaires ponts à construire. Cette double entrée les ayant souvent tenus éloignés des réseaux classiques de diffusion, ce sont des partenaires de terrain (Le Frigo à Albi, l’ADDA du Tarn, …) et des fidélités artistiques (Théâtre des Mazades, Ville de Cauterets …) qui leur ont permis de faire exister ce travail, qui trouve aujourd’hui un écho grandissant dans les choix des politiques culturelles publiques.

La compagnie bénéficie du soutien de la DRAC Occitanie, de la région Occitanie, de l’ADDA du Tarn, du département de la Haute-Garonne, de la ville de Toulouse, de la Gare Aux Artistes